Malawi : le chef de l'opposition en tête du pays

Lazarus Chakwer

Selon les chiffres publiés ce jeudi 25 juin par les médias malawites, le chef de l’opposition, Lazarus Chakwera, se rampait vers une large victoire dans le scrutin présidentiel rejoué mardi au Malawi après l’annulation pour fraudes de la réélection de Peter Mutharika en 2019, rapporte l’AFP.

Le décompte provisoire de la radiotélévision publique (MBC) et du quotidien The Times attribuait à M. Chakwera jusqu‘à 59% des suffrages, contre environ 38% seulement à son adversaire M. Mutharika.

Le Chef de l’opposition a reçu pour sa victoire, sur les réseaux sociaux, les félicitations des opposants de son pays voisins comme Mmusi Maimane de l’Afrique du Sud et Nelson Chamisa du Zimbabwe.

La Commission électorale (MEC) n’avait pour sa part publié jeudi les résultats que de 136 des 5.002 bureaux de vote du pays.
Mercredi, son président Chifudo Kachale avait appelé le pays au calme et à la patience. Le Malawi n’est que le deuxième pays d’Afrique subsaharienne à avoir annulé une élection présidentielle, après le Kenya en 2017.

Lors du scrutin disputé en mai 2019, la MEC avait proclamé la victoire de Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014, avec 38,57% des suffrages contre 35,41% à Lazarus Chakwera.

Mais le chef de l’opposition a contesté les résultats et ses partisans sont descendus dans la rue pendant des mois pour obtenir l’annulation du scrutin. Ces manifestations ont été réprimées par les forces de l’ordre.

En février dernier, la Cour constitutionnelle a finalement donné raison à l’opposition en invalidant les résultats pour cause “d’irrégularités généralisées et systématiques” et en ordonnant la tenue d’un nouveau scrutin.

Blanchard Ndjoli

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir