20 ans des travaux forcés contre l’inspecteur général l’EPST et le directeur national du SECOPE

20 ans des travaux forcés contre l’inspecteur général l’EPST et le directeur national du SECOPE

La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a condamné à 20 ans de travaux forcés, les prévenus Michel Djamba Kahombe et Delphin Delon Kampay, respectivement Inspecteur général de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) et Directeur général du Service de contrôle et de la paie des enseignants (SECOPE), pour détournement des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement de base.

Cette condamnation a été faite jeudi, au cours d’une audience foraine du prononcé, tenue au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), dans l’affaire ministère public/partie civile RDC contre les prévenus précités accusés se détournement de deniers publics, suite aux dénonciations faites par l’Inspection générale des finances (IGF) à l’issue des audits diligentés dans ces institutions.

Dans son rapport publié le 18 novembre 2020, l’IGF avait relevé le détournement de plus de 13 milliards de francs congolais par Delphin Kampay et de plus de 650 millions de francs congolais par Michel Djamba.

A cela s’ajoutent le recrutement par le SECOPE de 7.000 mineurs, 8.000 agents ayant dépassé l’âge de 65 ans, et de 34.000 enseignants et personnel de l’éducation fictifs mais payés par l’Etat congolais ainsi que l’existence des faux arrêtés antidatés portant création des écoles publiques.

Outre les 20 ans de travaux forcés, la condamnation des accusés est assortie d’une privation du droit de vote et d’éligibilité de 5 ans après la peine principale ainsi que l’interdiction d’intégrer la fonction publique.

ACP

____________

 

BONNE NOUVELLE POUR NOS LECTEURS

DÉCOUVREZ LA MEILLEURE CHAÎNE YOUTUBE D'ÉVEIL EN RDC. LA VÉRITÉ VOUS AFFRANCHIRA. LE JEUDI, AUBIN KANDEMBI A ADRESSÉ UNE LETTRE SOUS FORME DE MESSAGE AUX CONGOLAIS, AVEC THÈME : "TU N'ES PAS LES AUTRES. FAIS TA VIE. 👇👇👇👇👇

 https://youtu.be/nY_vfgMge5w

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir