Willy Bakonga à Kinshasa: l'heure des enjeux!

Affaire Willy Bakonga à Kinshasa : et après ?

Le Ministre sortant de l'enseignement primaire secondaire et technique a été extradé à Kinshasa le mardi 27 avril après son arrestation à Brazzaville alors qu’il tentait de se rendre à Paris.

Accusé de détournement des fonds alloués à la gratuité de l'éducation de base,  Willy Bakonga devrait être jugé, lui , ainsi que sa suite, c'est-à-dire, quelques membres de son cabinet qui sont cités dans ce dossier. 

Il appert que certains cadres de la chaîne thématique Éduc TV sont également dans le viseur de la justice. Ce, au regard des conclusions des enquêtes menées en 2020 par l'inspection Générale des Finances (IGF). 

Dans son rapport, l'IGF dénonçait les détournements des fonds destinés à la gratuité de l’enseignement ainsi que la création des écoles fictives devant bénéficier de la dite gratuité.

“Nous avons mis beaucoup de temps à finir le rapport, parce que le nombre d’écoles présentées 12000 au total sont disséminées dans le fin fond du pays. Une technique pour empêcher la vérification”, disait Jules Alingete, Inspecteur Général des Finances.

Dans le même ordre d'idée, il faut rappeler que deux cadres de l'EPST, Michel Djamba et Dhélon Kampayi, respectivement Inspecteur Général de l’EPST et Directeur Général du SECOPE ont été condamnés, le jeudi 25 mars 2021, à 20 ans des travaux forcés par la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe. 

Orel Bikandem

_______

Abonnez-vous à Réveil Congo Télévision 👇 

https://youtube.com/channel/UCXG5haXc8npeZvg5F5xoaEA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir