Procès Kamerhe et consorts: «Excuse-moi, excuse-moi, je suis innocent, je ne connais pas Soraya et je suis malade », Jammal Samith

Jammal Samith

Le procès de Vital Kamerhe a repris ce mercredi 03 juin à Kinshasa depuis la prison centrale de Makala sous la houlette du nouveau président du Tribunal de Grande instance de Kinshasa Gombe.


La dernière accusation contre Jammal Samith a consisté à l’octroi des moyens pécuniaires en vue de gagner le marché dans la construction de plus de cent maisons préfabriquées.
Répondant aux questions de la partie civile et du Tribunal sur ce point,
Jammal Samith affirme qu'il ne connait pas Soraya Mpiana à qui « il aurait offert une parcelle à Ngaliema ». Il affirme plutôt avoir donné à Daniel Shangalume, cousin de Vital Kemerhe, ladite parcelle en reconnaissance de nombre de clients qu'il lui a apportés. «Je ne connais pas Soraya Mpiana. Je ne connais qu’un Daniel qui est ami à mes enfants. Je lui ai remis une parcelle. Il a mis le nom de Soraya, mais je ne la connais pas. Celui-là m’a emmené beaucoup de marché. Donner une parcelle à quelqu’un n’est pas un crime», a indiqué patron de la société Samibo Congo Sarl.

Jamal Sammih n'a pas reconnu avoir effectué une transfert de 10millions USD au Liban.
Et il est revenu maintes fois sur son état de santé qui serait critique.
« Je suis gravement malade. Je ne suis ici que par respect pour vous Monsieur le président », dit Jammal Samih.

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir