RDC/Procès 100 jours : Bitakwira et Kamerhe en contradiction. Discussions houleuses. Kamerhe relève même des mensonges dans les dires de Bitakwira

Vital Kemerhe et Justin Bitakwira

Au cours de la troisième audience du procès impliquant Vital Kamerhe et ses co-accusés, le tribunal a invité cet après-midi Justin Bitakwira, ministre honoraire du développement rural. Il se présente comme témoin cité par plusieurs parties.

Dans sa première intervention, Justin Bitakwira réagissait avec certitude, assumant ses propos devant le Tribunal. Selon lui, il n'a mandaté personne dans le programme des 100 jours. Il aurait été même surpris de voir certaines transactions effectuées dans son aval. Il s'ensuit d'une série d’affirmations auxquelles V. Kamerhe contredit. Ce dernier relève présentement des «mensonges » dans les dires de Bitakwira. D’après Kamerhe, Bitakwira n'avait pas bien négocié avec la société de M. Jammal Sammith. C'est la raison pour laquelle, poursuit Kamerhe, les experts sont intervenus.

Pour rappel, Justin Bitakwira a été déjà auditionné par le parquet général près la cour de Kinshasa - Matete, sur le contrat avec Jammal Sammith, patron de la société Samibo Congo Sarl, qui avait conclu, en avril 2018 avec le gouvernement congolais pour la livraison des maisons préfabriquées.

Orel Bikandem

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir