Kin-bopeto : la Monusco apporte un appui à Gentiny Ngobila

La police onusienne en train de curer les caniveaux à Kinshasa

L'Opération Kin-bopeto lancée par le Gouverneur de la Ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, enregistre des avancées significatives en termes d'appropriation au niveau des Kinois et des partenaires du Gouvernement congolais.

En effet, le samedi 7 mars 2020 dernier, dans la matinée, la Mission onusienne pour la stabilité au Congo (MONUSCO) a déployé ses équipes pour les travaux de nettoyage des rues et ramassage des immondices, dans le cadre de travaux d'intérêt public.
Les journalistes de Reveilcongo.net ont vu 320 agents dont 230 policiers, 40 militaires et 50 civils, avec un charroi de 100 véhicules qui sont descendus sur terrain, dispersés dans différents sites, notamment au Rond-point Forescom, sur l'avenue des Aviateurs et sur l'avenue Lukusa. Une forte mobilisation dans le souci de voir l'opération Kin bopeto porter des résultats escomptés.
Aussitôt informé de cette forte mobilisation, le premier citoyen de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka s'est employé à rejoindre l'équipe onusienne postée au Rond-point Forescom.
Le Général Awale Abdounasir, chef de la composante police de la Monusco, a salué l'initiative de l'assainissement de Kinshasa. Pour lui, la salubrité est une affaire de tout le monde et la propreté c'est aussi la santé.
"Nous comptons soutenir les prochaines opérations que le Gouvernement provincial aura à mener ici à Kinshasa pour que la ville soit plus propre. Ce n'est que la première mobilisation de nos équipes pour l'assainissement de la ville", a-t-il déclaré.
De son côté, le Colonel Nicolas Favro, Chef des opérations de la police onusienne, a expliqué le bien fondé d'avoir une ville propre et assainie. Il a, par ailleurs, invité la population kinoise à participer massivement à cette idéologie, laquelle demeure, selon lui, une excellente initiative du Gouverneur de la ville.
"Quant à nous, nous avons mis tous les moyens disponibles pour travailler aujourd'hui sur quelques avenues de la Gombe. Nous voulons montrer que nous participons à cette opération qui s'avère importante et majeure pour la population kinoise", a-t-il souligné avant de renchérir :"Il y a du travail à faire et que chacun doit participer à son niveau afin qu'on puisse avoir le résultat le plus efficace possible".
Satisfecit
Content de ce geste de la Monusco, Didier Tenge Te Litho, ministre provincial de l'environnement, a apprécié l'adhésion de l'équipe onusienne au programme d'assainissement de la capitale congolaise.
"Aujourd'hui, la Monusco a mis au grand jour ce qu'elle faisait depuis longtemps. Elle a donc répondu positivement à l'appel du gouverneur de la ville pour une ville propre", a-t-il déclaré.
Pour sa part, le coordonnateur du programme Kin bopeto qui a pris part à cette mobilisation de la Monusco n'a pas lié sa langue. Germain Mpundu a invité les kinois à emboîter les pas à la mission onusienne. Il a, à cet effet, rappelé à la population, les pratiques saines de l'assainissement qui consistent à nettoyer les devantures et jeter les immondices aux endroits indiqués.

Jacob N. Mang'oba

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir