RDC : Sylvestre Ilunga suspend pour une durée de trois mois certaines charges aux Entreprises

Gouvernement Ilunga

Le Gouvernement Ilunkamba a rendu public ce 27 mars une série des mesures pour soutenir l’activité économique, relative à l’offre des produits de première nécessité afin d’atténuer les effets néfastes de la pandémie du COVID-19.  

La séance de travail amorcée jeudi par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, en présence des Ministres sectoriels, du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo et des responsables des entreprises publiques, a accouchée ce vendredi d’une poignée des décisions. 

L’Exécutif central a levé plusieurs options entre autres, l’exonération pour une durée de six mois de tout impôt, droit, taxe et redevance sur l’importation et la vente des entrains et produits pharmaceutique ainsi que sur les matériels et équipements médicaux, l’enlèvement d’urgence des entrains et produits pharmaceutiques actuellement sous douane, la suspension pour une période de trois mois de l’application des pénalités en cas de retard dans le dédouanement des marchandises et des produits de première nécessité, la suspension pour une durée de trois mois de paiement de l’impôt sur les revenus locatifs à charge des Entreprises, le soutien pour la relance des activités des entreprises au moyen d’un financement du Fonds pour la Promotion Industriel (FPI)  à taux zéro, la suspension durant une période de trois mois de certaines missions de contrôle fiscal, parafiscal et  économique dans les entreprises.

Selon le VPM en charge du Budget, le ministère de l’Economie a listé tous les produits de première nécessité ou produits de consommation de masse pour le bien-être de la population. Autres mesures particulières prises, le renforcement par la Direction Générale des douanes et accises d’aide sino nia pour que le dédouanement se fasse le plus rapidement possible, l’orientation vers le Guichet unique de toutes les perceptions douanières connexes qui s’effectuent encore en dehors dudit Guichet, la levée des barrières policières et postes de contrôle à l’intérieur du territoire national sur les voies d’acheminement des produits de première nécessité.   

Pour le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, BCC, ces mesures exceptionnelles visent à éviter que le pays entre en récession si la crise sanitaire causée par la pandémie du Covid-19 s’étend jusqu’au mois de juillet 2020. Pour rappel sous l’initiative du Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, une commission spéciale multisectorielle a été mise en place pour analyser en profondeur ces mesures arrêtées pour soutenir notamment l’offre, la politique budgétaire et stabilité monétaire en RDC.    

Blanchard Ndjoli

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir