Coronavirus: l'Afrique face à la pandémie le lundi 31 août

 Une fresque murale favorise la distanciation sociale pour freiner la propagation du coronavirus à Kibera, Nairobi, le 15 juillet 2020. Yasuyoshi CHIBA / AFP

L’Afrique comptait ce lundi 31 août plus de 1,2 million de cas de coronavirus confirmés pour 29 000 morts. Selon le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, les pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 sont l'Afrique du Sud avec plus de 625 000 cas dont 14 000 décès, l’Égypte avec plus de 98 000 cas dont près de 5 400 morts, et le Maroc avec plus de 61 000 cas dont un peu plus d’un millier de décès.

Ghana : reprise des vols internationaux

L’aéroport international Kokota, situé à l’extérieur de la capitale Accra, rouvre ses portes et reprend ses activités, ce mardi 1er septembre. Il était fermé depuis le mois de mars pour lutter contre la propagation de la pandémie. C’est le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui l’a annoncé dimanche soir dans une allocution. Le chef de l’État a précisé que les passagers arrivant sur le sol ghanéen devront présenter un test PCR négatif, réalisé moins de 72 heures avant leur départ. Ils devront en outre se soumettre à un nouveau test à leur arrivée dans le terminal de l’aéroport, et à leurs frais. En cas de résultat positif, la personne sera prise en charge par les autorités sanitaires. Les frontières terrestres, elles, resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Le Ghana a enregistré jusqu’à présent plus de 44 000 cas de coronavirus, dont 276 décès.

• Nigeria : les étudiants de Lagos retrouveront bientôt la fac

Les étudiants nigérians en faisaient la demande depuis plusieurs semaines. Les universités et établissements d’enseignement supérieur de la capitale économique nigériane vont rouvrir le 14 septembre. Sur son compte Twitter, le gouverneur de Lagos, Babajide Sanwo-Olu, explique que cette décision a été prise en raison des progrès réalisés dans la lutte contre le virus, et de la volonté des autorités de relancer progressivement la vie économique. Il précise toutefois que cette réouverture ne signifie pas que la pandémie est terminée. Les autorités avancent également la date du 21 septembre pour une possible réouverture des écoles primaires et secondaires. Cette date pourrait toutefois évoluer « en fonction du contexte sanitaire ».

Zimbabwe : préoccupation de plusieurs pays occidentaux

Les ambassadeurs de sept pays occidentaux en poste au Zimbabwe, dont celui des États-Unis et du Royaume-Uni, estiment que le Covid-19 « ne doit pas servir de prétexte à une restriction des libertés fondamentales des citoyens ». Ils l’écrivent dans un communiqué commun, publié pour exprimer leur « vive préoccupation » après une vague de répression. Plusieurs opposants ont été arrêtés au Zimbabwe, ces dernières semaines, pour avoir appelé à manifester contre la corruption et la crise que le pays traverse. Une manifestation interdite en raison du coronavirus.

• Algérie : allègement des mesures de confinement

Les autorités algériennes font évoluer les mesures de confinement partiel à domicile. 19 wilayas (préfectures) dont la situation sanitaire connaît une nette amélioration, selon un communiqué du Premier ministre, voient ces mesures levées. En revanche, 18 préfectures devront observer ces mesures pendant tout le mois de septembre. Elles prévoient un confinement partiel à domicile qui s’étend de 23h à 6h du matin. L’interdiction des rassemblements et des événements familiaux est par ailleurs reconduite. Enfin, sur décision du ministère de la Justice, les visites familiales aux détenus, suspendues en raison de la pandémie, vont pouvoir reprendre à partir du mardi 1er septembre.

• Tunisie : port du masque pour les écoliers à partir de 12 ans

Les autorités tunisiennes ont présenté, en fin de semaine dernière, le protocole sanitaire relatif à la rentrée scolaire et universitaire. Pour lutter contre la propagation du virus, le port du masque sera obligatoire dans tous les établissements, pour le personnel comme pour les élèves et étudiants. Les enfants de moins de 12 ans en sont, eux, dispensés. Le protocole prévoit aussi une désinfection des salles au moins deux fois par jour, et un guide psychologique a été élaboré, afin de préparer les élèves à son application.

Le nombre de cas de coronavirus en Tunisie a fortement augmenté depuis l’ouverture des frontières, le 27 juin dernier. Avec un peu plus de 3 800 cas confirmés, le pays reste toutefois le moins touché d’Afrique du Nord.

• Libye : mort du maire de Misrata

Son décès a été annoncé par le Gouvernement d’union nationale (GNA) sur les réseaux sociaux. Moustafa Kerwade, qui était atteint du Covid-19, est décédé. Les élections municipales, prévues cette semaine à Misrata, sont maintenues « conformément à la volonté du défunt et au souhait des membres du conseil municipal », après un deuil de 3 jours, selon la page Facebook de la mairie.

Depuis plusieurs semaines, les cas de Covid-19 progressent rapidement en Libye. Le dernier bilan, publié dimanche par les autorités, fait état de 13 966 cas confirmés, dont 237 décès. Une augmentation dont l’OMS s’est alarmée, la semaine dernière, d’autant plus que le système de santé est « gravement perturbé par des années de conflit », note l’Organisation mondiale de la santé.

rfi/photo Réveilcongo.net

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir