VOTRE ANNONCE ICI - Appelez le +243858420774

RDC : un détournement en gestation dans le projet de construction de 350 écoles à Kinshasa!

Le premier vice-président de l'assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, a procédé le samedi 2 octobre 2021, à l'inauguration de l'École EP1 et EP2 BiKanga située dans la commune de Kisenso à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo.
Lors de son intervention, celui qui est également le président a.i de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a évoqué un projet de construction de 350 écoles à Kinshasa mais dont le coût des travaux paraît "suspect".

Selon Jean-Marc Kabund, à travers ce projet une école coûtera 450.000 $ pour seulement 6 salles des classes. Ce qui apparaît, à ses yeux, colossal étant donné que pour l'école qu'il a construite à Kisenso dotée de 12 salles des classes, les travaux ont coûté 350.00 $.

"Il y a 3 jours, j'ai discuté avec un responsable politique de ce pays autour de ce projet. Quand je lui dis le montant, toute de suite, il est scandalisé. Il me dit président c'est pas vrai. Est-ce que ce que tu dis est vrai ? J'ai dit mais oui. Il dit mais président as-tu appris qu'il y a un projet de construction de 350 écoles ? J'ai dit oui. Ce projet, vous vous en douterez, d'ailleurs qui consiste à la construction des écoles préfabriquées, pour un montant de 450.000 $ ces gens vont construire 6 salles des classes, plus petites que celles que moi j'ai construites, sans les annexes que moi j'ai faites. Vous vous imaginez ? Et c'est de cette façon que nous allons soutenir la vision du chef de l'État ? Quand je fais mes calculs, l'État congolais va perdre plusieurs millions dans ce contrat", a affirmé JM Kabund.

Dans la foulée, le 1er vice-président de l'assemblée nationale a invité les députés à se saisir de ce dossier.

"Honorables députés, vous êtes là vous m'écoutez. N'attendez pas que l'IGF tombe sur le dossier pour commencer à dire que l'IGF prend tous les dossiers. Voilà un dossier que je mets à votre disposition", a-t-il dit.

Ce membre du bureau Mboso a, par la même occasion, dénoncé un détournement scientifique.

"C'est incroyable que ce projet qui n'atteint pas les 50% que j'ai fait ici, que ça soit en quantité ou en qualité, puisse coûter plus que ce qui est fait ici. D'où, ça crédite ma thèse du détournement scientifique, derrière des contrats publics. Certains dirigeants n'ont pas tiré les leçons des procès qui se sont déroulés dans ce pays. Ils continuent à voler l'État à travers les contrats qu'ils ont le pouvoir de signer au nom de la République", a déploré le président a.i de l'UDPS.

Pour Jean-Marc Kabund, si sa thèse du détournement scientifique est confirmée, il faudra qu'il y ait un autre procès pour que les auteurs de cet acte subissent la rigueur de la loi.

À noter que l'école construite par Jean-Marc Kabund à Kisenso comprend 12 salles des classes de 64m² chacune, un bâtiment administratif, une clôture de 355 mètres linéaires, des installations hygiéniques et un forage d'eau. Le coût global des travaux est de 350.000 $.

Pour rappel, un projet de construction de 300 écoles est en cours à Kinshasa. Il a été initié par le chef de l'État pour appuyer la gratuité de l'éducation de base. Sur les 9 sites retenus pour la capitale de la RDC, 7 sont déjà en exécution.

Le 7 septembre dernier, le comité de pilotage dudit projet conduit par le directeur de cabinet du ministre des Infrastructures et Travaux Publics (ITP), Chrysostome Ila Ngongo, avait effectué une visite d'inspection sur le chantier du Camp Kokolo.

Sur place, la délégation s'était rendue compte que déjà 2 bâtiments modernes sont nouvellement construits composés chacun de 6 salles de classe, 1 bibliothèque, 1 salle d'enseignants, des installations sanitaires. cette délégation avait soutenu avoir aussi remarqué « une aération ventilée hors-paire, des tableaux modernes et des sièges confortables répondant aux standards internationaux ».

7 sur 7/Réveil Congo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Image

Réveil Congo est un projet éditorial d'Anticipation ayant l'ambition de participer à l'éveil des consciences et au changement des mentalités en République Démocratique du Congo.