RDC: Face à la récurrence des morts et des discours xénophobes, une journée nationale de pardon s'impose!

RDC: Face aux morts récurrents et discours xénophobes ou sexistes, une journée nationale de pardon s'impose!

« Tout dans la vie n'est pas résolu par la justice», a rappelé le souverain pontife dans son homélie du dimanche 13 septembre 2020. Une citation qui peut peindre la situation actuelle de la République Démocratique du Congo qui du reste, est envahie par les discours xénophobes et sexistes.

En effet, aucun pays ne se reconstruit par des violences, l'insolence envers les dirigeants. Le petit peuple autrement dit le citoyen lambda est invité à respecter l'autorité établie, qui qu'elle soit, d'où qu'elle vient. Le jeu politique congolais ne devrait donc pas être l'apanage du non-respect.

Dans sa mission d'Eveil des consciences et de changement des mentalités, le magazine Réveilcongo.net invite le gouvernement à soutenir les initiatives collectives ou privées qui encouragent le renouvèlement d'un Etat où règne la dignité de la personne humaine. Autant de projets croupissent dans les tiroirs au prorata des intérêts privés d'une certaine classe politique donnée.

Réveilcongo.net propose également la mise en place d'une journée dédiée au pardon entre citoyens, entre classes politiques, entre familles, entre couples, bref à tous les niveaux. Cette journée est possible d'autant plus que le Président Félix Tshisekedi, à son accession au pouvoir, avait consacré la nation entre les mains de Dieu. Seul le pardon pourra libérer plus d'un, une fois qu'il deviendra une caractéristique de la vie du citoyen congolais.

Combien de souffrances, combien de lacérations, combien de guerres pourraient être évitées, si le pardon et la miséricorde étaient le style de notre vie ! Surtout au sein des familles... (...) Il est nécessaire d'appliquer l'amour miséricordieux dans toutes les relations humaines: entre époux, entre parents et enfants, au sein de nos communautés, dans l'Église, et aussi dans la société et la politique. Sira 27, 30 – 28, 7: «Pense à ton sort final et renonce à toute haine».

Réveillons-nous congolais!

Aubin Kandembi

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir