RDC : Franck Diongo appelle le Premier-Ministre à démissionner

Franck Diongo

C’était au cours d'une conférence de presse, organisée mercredi 22 juillet, à Kinshasa, que le président du MLP Franck Diongo a appelé le premier-ministre Sylvestre Ilunga à rendre son tablier.

Il repercutait la position du Premier ministre qui a déclaré mardi 21 juillet par l’entremise de son porte-parole n’avoir pas été informé des nominations dans l’armée et l’appareil judiciaire.

Pour Franck Diongo, « les ordonnances du chef de l’Etat ne violent aucune loi et le contreseing n’est qu’une formalité ».

« Sur le plan juridique, à supposer que les ordonnances ont violé les lois de la République, le premier ministre et le FCC auraient dû attaquer les ordonnances au Conseil d’Etat pour excès des pouvoirs pour annulation, au lieu de polémiquer. C’est ça l’Etat de droit que vous avez cherché. Ou alors, attaquer ces ordonnances d’inconstitutionnalité a la Cour constitutionnelle. Parce que en terme de partage des pouvoirs, on ne partage pas le pouvoir dans l’armée, on ne partage pas le pouvoir dans la justice, on ne partage pas le pouvoir dans l’administration », a-t-il signalé.

D’après lui, le FCC et le premier ministre cherchent le chaos du pays : « Le président de la République est seul responsable devant la population congolaise. Je pense que le premier ministre devenu indélicat, qui commence à récidiver, doit avoir le courage de démissionner. Parce que cet acte d’indiscipline, de manque de collaboration est un acte de rébellion, de sabotage à l’endroit du président de la République ».

Il sied, par ailleurs, de souligner que, l'ancien député national a également évoqué une dizaine d’ordonnances présidentielles sous Joseph Kabila contresignées par Leonard She Okitundu en tant que Premier ministre intérimaire dans le gouvernement de Bruno Tshibala.

Blanchard Ndjoli

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir