En RDC, le PPRD (parti politique de Joseph Kabila) se fâche contre l'UDPS ( le parti de Félix Tshisekedi)

KAbund et Shadary

Ça sent mauvais. Les déclarations assourdissantes du  parti présidentiel, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ainsi que celles du parti du président honoraire Joseph Kabila Kabange, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), augurent une série de manifestations qui ne manqueraient certainement pas à laisser dans l’émoi l’opinion publique et internationale.

La dernière déclaration du PPRD prouve à suffisance qu'on n'est plus loin d'un  bras de fer entre lui et l'UDPS. Non seulement qu'il a condamné les dégâts enrerisgrés lors de la marche du parti présidentiel du 09 juillet, mais il a qualifié l'UDPS d'afficher un comportement "anarchique et anti-démocratique".

En effet, le PPRD "prend le peuple congolais à témoin, les organisations de droits de l'homme ainsi que la communauté internationale du comportement anarchique et anti-démocratique des membres de l'UDPS/Tshisekedi parti se réclamant au pouvoir qui se distingue par les tueries de nos membres, la destruction répétée de nos sièges, du pillage des biens des congolais; le PPRD condamne avec la dernière énergie les actes de violence, de barbarie et de vandalisme des membres de l'UDPS/Tshisekedi, actes qui ne correspondent pas aux fameux slogan d'État de droit''

Dans le communiqué parvenu à Réveilcongonet, le parti cher à Joseph Kabila compte « soutenir les institutions de la République et les acquis de l’alternance pacifique ».

Nœud du problème

Le nœud du problème est premièrement la proposition de lois  par Aubin Minaku et Garry Sakata sur la réforme judiciaire. Deuxièmement, c’est l’entérinement de Ronsard Malonda en tant que Président de la CENI, par l’Assemblée Nationale.  

Les conflits entre la coalition au pouvoir se sont durcis après que le ministre de la Justice et Garde des Sceaux (qui est membre du FCC, coalition de Joseph Kabila) ait été arrêté puis libéré, pour avoir transmis au parlement un avis favorable à son initiative personnelle. A ces jours, la démission de Tunda Ya Kasende vient jeter de l'huile au feu dans le conflit déjà existentiel.  D'après les hautes sphères politiques, la déclaration ci-dessous du PPRD, intervenue tout juste après cette démission, n'est pas hasardeuse.

 

Le Palais du Peuple est choisi comme le point de chute de toutes ces manifestations. C'est là qu'un bras de fer entre les militants de ces deux partis pourrait se déclencher. L'expérience renseigne, pour ainsi dire, que les manifestations dites pacifiques à Kinshasa, débouchent souvent sur les dérapages. C'est en considération de ce constat amer que l'autorité urbaine devrait donc renforcer les mesures, toutes tendances confondues, afin de prévenir toute situation sanguilonente ou et catastrophique.

Orel Bikandem

Nous vous proposons ci-dessous, trois déclarations dont celle de l'UDPS et du PPRD du 07 juillet. La dernière  c'est la  réaction du PPRD sur la marche du 09 juillet organisée par sa rivale, l'UDPS.

marche udps du 09 juilletLe programme de marche du PPRD prévue du mercredi 08 au vendredi 10 juillet 2020.

marche PPRD le 10 juillet335

 

Rréaction du PPRD concernant la marche du 09 juillet organisée  l'UDPS.

Déclaration du PPRD concernant la marche de lUDPSdu 09 juillet

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir