Nord-Kivu : après les festivités, cinq familles pleurent leurs enfants !

Nord-Kivu : après les festivités, cinq familles pleurent leurs enfants !

En langage facile, la vie humaine perd de plus en plus sa sacralité en RD Congo. La mauvaise et désagréable nouvelle durant la période de la Saint Sylvestre est la mort de cinq citoyens tués dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Les causes sont connues : le banditisme, l’alcool et l’accident routier, d’après les sources policières et celles de la justice qui ont fait la ronde de ville le 31 décembre 2020 et 1er janvier 2021.

Une personne a été tuée dans la nuit de jeudi 31 décembre 2020, à coup de couteau par des inciviques lorsqu’il revenait d’une fête à l’entrée CAJED, au quartier NDOSHO, à l’ouest de la ville de Goma, annonce la Radio onusienne.

La police rapporte qu’un voleur a été tué vers 22 heures locales lorsqu’il a été surpris par des patrouilleurs au niveau de Kilijiwé dans le quartier Majengo en commune de karisimbi.

« La troisième personne morte qui a trouvé la mort est un étudiant de la faculté de Droits à l’Université de Goma (UNIGOM). Il a été retrouvé mort devant sa maison vendredi 1er janvier 2021 matin. Il aurait été agressé dans la nuit de jeudi 31 décembre 2020, par les enfants de la rue dans le quartier Himbi », renchérit la consœur.
Le corps d’un autre garçon a été retrouvé non loin de l’église BIMA, après avoir consommé de fortes de doses de l’alcool sans manger.
La dernière victime est décédée dans un accident de circulation sur la route Goma-Sake, à la suite de l’excès de vitesse.

Une situation qui nécessite le renforcement des mesures sécuritaires draconiennes et la prise de conscience de chacun car on ne vit qu’une seule fois.

Orel Bikandem

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir