Pape François : « des prêtres et des évêques » se servent des religieuses comme esclaves sexuelles »

Pape François

Le pape François admet que les prêtres utilisent des religieuses comme des « esclaves sexuelles » jusqu’à l’heure actuelle. Il s’attaque à ce dossier qui le préoccupe beaucoup. Récemment, il a ouvert le dossier du scandale des abus sexuels qui a affecté l’Église catholique.

« C’est la première fois que le pape, mais aussi l’Eglise en tant qu’institution, admet que ces abus ont lieu, et c’est extrêmement important » a indiqué Lucetta Scaraffia la rédactrice en chef de « Women Church World ». En route au saint siège, mardi dernier dans un avion, le pape répondait aux interrogations des journalistes. Dans ses propos, il est d’avis que « des prêtres et des évêques » avaient violé des religieuses. Selon le saint Père, ces agressions sexuelles peuvent être constatées « partout » mais, elles sont accentuées dans « quelques congrégations nouvelles et dans quelques régions » a-t-il souligné.

De même, il poursuit en ces termes : « Cela fait longtemps que nous travaillons sur ce dossier ». Les agressions sexuelles sur les religieuses sont dévoilées en Afrique, en Asie, en Amérique latine. Spécifiquement, ce scandale sexuel a ébruité au Chili, au Pérou, en République Démocratique du Congo, au Kenya. Également, en Europe, cela a été révélé en Italie et en Ukraine.

Récemment, une religieuse en Inde reproche à un Évêque de l’avoir violé maintes fois. Le Pape salue la réaction courageuse de son prédécesseur Benoit XVI qui a dissout une congrégation féminine où « s’était installé cet esclavage des femmes, esclavage allant jusqu’à l’esclavage sexuel des femmes par des clercs et par le fondateur».

Benintimes/ RC

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir