RDC :Attention, vigilance oblige! On peut avoir le coronavirus sans être malade

Un infirmier dans le laboratoire

Où allons-nous ? Qu'est-ce, ce coronavirus ? Ce sont-là les quelques questions qui taraudent les esprits d'une franche de congolais. Le mardi 17 mars, le Dr Ndungi Ndungi, Directeur du Programme national d’hygiène aux frontières (PNHF), a fait savoir à la Radio Okapi que les quatre premiers cas enregistrés à Kinshasa n’étaient pas malades.

« La question par rapport à la fiabilité de notre dispositif de contrôle sanitaire ne se pose pas. Nous sommes là pour détecter les voyageurs malades. Mais les quatre cas qui sont passés n’étaient pas malades. Ils n’ont présenté aucun signe de la maladie au niveau des frontières », a-t-il révélé.

Ceci devrait interpellé sur le côté «mystérieux » de cette pandémie. Hier, on se rappellera, lors de la plénière à l'Assemblée nationale, Dr. Muyembe a démenti toutes les rumeurs selon lesquelles le coronavirus ne toucherait pas la peau «noir ». Il a martelé que «le coronavirus est plus contagieux que la maladie à virus Ebola » car le sujet infecté peut contaminer 3 à 4 à travers les gouttelettes de sa toux ou éternuements. Du coût, le respect des mesures d'hygiène sont très vivement souhaitées.

Aujourd’hui, dans quelques heures, le Président Félix Tshisekedi va annoncer ces mesures pour contrer la pandémie de coronavirus: l’accès au territoire ; le rassemblement des personnes dans les lieux privés et publics ; la sensibilisation et à la protection de la population; les mouvements des populations à l’intérieur du territoire et la prise en charge des personnes contaminées.

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir