Jean-Baudouin Mbayo : « Le Gouvernement central prendra davantage des mesures pour encadrer la situation économique du pays »

Jean-Baudouin Mbayo : « Le Gouvernement central prendra davantage des mesures pour encadrer la situation économique du pays »

Le taux de croissance économique sera sans surprise revu à la baisse suite au ralentissement considérable de la croissance économique causée par la pandémie du COVID-19. Le Comité de Conjoncture économique l’a relevé ce mardi 07 janvier à l’issue de sa traditionnelle réunion, tenue à la primature par le chef du Gouvernement, Ilunga Ilunkamba. Hormis les membres du comité notamment le Vice-premier Ministre, Ministre du Budget, sa collègue du Plan, les Ministres des Finances, du Commerce Extérieur, celui des Mines et le Gouverneur de la BCC, la séance de travail a été élargie aussi au représentant de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et au Secrétaire Exécutif de l’Association Nationale des Entreprises Publiques (ANEP).

La note de conjoncture présentée par la VPM du Plan a démontré que les indicateurs économiques dans le monde restent très marquer par les effets pervers de la pandémie du COVID-19. Au niveau national, le Comité de conjoncture a noté que le confinement décrété à Kinshasa précisément dans la commune de la Gombe, centre névralgique de la capitale et dans les provinces du Nord et Sud Kivu, a des répercussions sur l’économie nationale. Et concernant la production minière, après une baisse des cours des métaux, une légère stabilité du prix des minerais est observée, donnant lieu à un lueur d’espoir, a déclaré le VPM au Budget, Jean-Baudouin Mayo dans son compte rendu de la réunion.

Pour ce qui est du taux de change, le Comité de Conjoncture économique que dirige le Premier Ministre Ilunga, a aussi noté une décélération faible du rythme de formation des prix.  La parité franc Congolais-dollars américain est demeurée stable sur le marché bancaire malgré quelques fluctuations observées sur le marché parallèle. A cet effet, le Gouvernement central prendra davantage des mesures pour encadrer la situation économique du pays en insistant sur une politique budgétaire et monétaire rigoureuse afin d’éviter tout déraillement du cadre macroéconomique.

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir