RDC: Félix Tshisekedi compte renouveler le Conseil d’Administration de la Banque Centrale du Congo

RDC: Félix Tshisekedi compte renouveler le Conseil d’Administration de la Banque Centrale du Congo

Dans ce contexte de lutte contre la propagation de la pandémie de COVID-19, le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a participé pour la énième fois par vidéo-conférence, à la réunion du Conseil des Ministres, présidée par le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, le vendredi 22 mai 2020.
Selon de compte rendu livré par le porte parole du Gouvernement, le chef de l’Etat a annoncé que dans les jours prochains en concertation avec le Premier Ministre, il va renouveler le Conseil d’Administration de la Banque centrale du Congo.

Concernant le dossier relatif à la reprise progressive des activités économiques préconisée pour atténuer les effets négatifs de la COVID-19, le Gouvernement central a la charge de présenter au prochain Conseil des Ministres, un plan de la reprise graduelle de certaines activités économiques suspendues suite à la pandémie de COVID-19. Cette relance va cibler d’abord les secteurs productifs comme miniers et manufacturiers. Et les entreprises concernées devront mettre tous les dispositifs sanitaires de lutte contre la COVID-19, afin de protéger les travailleurs.

Pour ce qui est de la sécurité, le VPM, Ministre de l’Intérieur, a mis le Conseil au courant des actes de barbarie commis par des miliciens  » Lendu-Codeco », des Pygmées, des ADF, et autres groupes armés dans plusieurs localités notamment en Ituri, à Béni à Nyunzu dans le Tanganyika et Ikela dans la Tshuapa. Le rapport sécuritaire fait aussi écho de la poursuite des expulsions des congolais de l’Angola, via Tshuapa et l’incursion des militaires Sud-soudanais dans la province de l’Ituri et du Haut-Uelé. Et à la frontière avec la Zambie, les FARDC sont en alerte pour faire face à la menace, au cas les négociations menée sous l’égide de la SADC ne portent pas des fruits.

Quant au projet de loi de Finances rectificative de l’exercice 2020, selon le VPM, Ministre du Budget, la commission ECOFIN élargie, au regard des orientations du PM Ilunga, a recommandé de retenir une baisse du Budget limitée à 35,2% ce qui va le ramener à 12,024 milliards de CDF.
Cette option a-t-il précisé, prend en compte le programme d’urgence multisectoriel, garantit le financement de dépenses contraignants et les investissements porteurs de croissance, et assure la stabilité de la croissance macro-économique et la résilience de l’économie face au choc endogène et exogènes de COVID-19.

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir