RDC/Justice :Vital Kamerhe à l'offensive lors de sa 2ème audience !

RDC/Justice :Vital Kamerhe  à l'offensive lors de sa 2ème audience !

Très serein, Vital Kemerhe, Directeur du Cabinet du Chef de l’État, est apparu, lors de son deuxième rendez-vous devant les magistrats, avec un discours enclin d'offensive. Accusé dans l'affaire de malversation financière, le Président de l'Union pour la Nation Congolaise n'a pas tardé de rétorquer en demandant clairement au juge de pouvoir lui présenter les éléments de sa culpabilité.
« Je voudrais qu’on puisse m’aider à comprendre pourquoi je me trouve à Makala ? A quel niveau monsieur Kamerhe a été, avec monsieur Jammal, dévaliser la Banque centrale puisqu’il n’y a aucun documents que j’ai signé pour le paiement des 57 millions de dollars », a-t-il martelé avec bravoure.

Vital Kamerhe n’a, selon lui, signé aucun document de sortie de fonds.
« Je ne suis pas superviseur, nous sommes une équipe de supervision », a-t-il indiqué. Il a avancé que ce contrat a bien existé avant l'arrivée du Président Félix Tshisekedi au pouvoir :« Le contrat date de 2018, Tshisekedi n’est pas encore président et Kamerhe n’est pas directeur de cabinet ».
Pour prouver son innocence, V Kamerhe devrait interrompre fréquemment le président de la séance et poser les questions aux magistrats : « Je voudrais que le Procureur puisse démontrer ici comment Kamerhe a détourné les deniers publics ? (…) Quel jour et par quel document on m’a remis à moi les 47 millions de dollars que j’ai détourné ? ».

Trois témoins attendus

Pour que la vérité bascule dans un sens comme dans un autre, trois témoins seront entendus à la prochaine audience prévue le 3 juin prochain. Il s’agit de la propre femme de Vital Kamerhe, Hamida Shatur, mais aussi de sa fille Soraya Mpiana «qui a bénéficié d’un vaste terrain cédé par l’homme d’affaires libanais » et de son neveu Daniel Shangalume, allias Massaro.

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir