RDC : Toujours pas d'entente entre la coalition FCC-CACH autour du congrès sur l’état d’urgence

Félix Tshisekedi à côté de Joseph Kabila

Kabund revient sur le même plateau, vingt-quatre heures après le passage du Président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba. Il y revient dans sa qualité d'un vrai disciple du Leader Maximo, le Feu Étienne Tshisekedi. Il hausse le ton et frappe fort sur la table dans sa couleur du 1er Vice-président de l'Assemblée Nationale et du Président a.i de l'UDPS. Des phrases savamment aiguisées et musclées. Il défend Félix Tshisekedi à qui l'on accuse d'avoir violé la Constitution en décrétant l’état d'urgence sans l’aval du congrès.

Il est très serein et catégorique en tout cas :«Le Congrès (convoqué par les présidents de deux chambres du Parlement pour notamment légitimer l'État d'urgence décrété par le Chef de l'Etat) n'a pas sa raison d'être. Non seulement, je n'y serai pas, mais je crois que ce Congrès ne se tiendra pas. Il est politiquement incorrect de penser qu'il faut convoquer un Congrès. L'étape de convoquer un Congrès sur le plan du droit constitutionnel est déjà dépassé et elle ne se justifie pas ».
Un autre aspect susceptible de poser les problèmes ce sont les moyens. Kabund fait savoir « pour qu'un Congrès se tienne, il nous faut au moins 7 millions de dollars. Pendant cette période de pandémie où le pays a besoin d'argent, on va dépenser une telle somme pour une réunion d'un jour ».
Aussi, poursuit-il, «c'est le Chef de l'Etat qui en fait la demande. Jusqu'à ce jour, le Chef de l'Etat n'a pas fait la demande de Congrès. C'est une forme de pression sur le Chef de l'Etat".
Par conséquent, conclut-il, « convoquer un Congrès pour légaliser l'acte pris par le Chef de l'Etat, c'est une violation flagrante de l'article 119 de la Constitution.
Or, lâche-il, contrairement à ce qui se raconte « le Chef de l'Etat n'a jamais violé la Constitution. L'article 85 prime sur l'article 119. Nulle part dans la Constitution, il est question du Congrès. Le Congrès n'a pas mission de voter des lois ».

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir