Covid-19 : l'Italie, la Lybie et le Malte ferment leurs portes aux navires humanitaires

Covid-19 : l'Italie, la Lybie et le Malte ferment leurs portes aux navires humanitaires

En raison de la pandémie de coronavirus, l’Italie a annoncé mercredi 8 avril fermer ses ports aux personnes réfugiées, recueillies dans la Méditerranée par des navires humanitaires. Une décision lourde de conséquences pour de nombreuses ONG qui sauvent des vies dans la Méditerranée. 

«En ce qui concerne la demande de secours du navire Alan Kurdi, le ministère des Transports confirme l'impossibilité de garantir des ports sûrs en Italie à des navires battant pavillon étranger», précise le communiqué.

La Libye et Malte ont pris des décisions similaires, condamnant les navires humanitaires à errer en Méditerranée. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir