VOTRE ANNONCE ICI - Appelez le +243858420774

Joseph Mukungubila appelle à un réveil authentique !

Joseph Mukungubila appelle à un réveil authentique !

TOME 3 – LE RÉVEIL

Au fait, que veut dire réveil ?

Le mot réveil est très simple quand nous l’articulons dans la bouche, c’est-à-dire dans l’expression courante le terme est très simple, très facile à comprendre. Réveil se définit comme étant : du passage du sommeil à l’état d’éveil. Le réveil nous rappelle aussi la pendule à sonnerie agréable. Plus facile à comprendre néanmoins comme c’est le terme utilisé par l’esprit qui nous réveille, à ne pas oublier que la langue utilisée par l’esprit s’est toujours entachée des énigmes, des points difficiles à comprendre. Réveil de Dieu dont je parle ici, je me réfère au signal d’alerte du tome 1 autour duquel j’ai voulu réveiller votre bonne conscience pour capter le message du Salut dont moi, Mukungubila, suis porteur.

Ainsi le réveil nous donne droit de respirer une vie meilleure, de nous sentir une fois de plus en bonne relation avec le Dieu Créateur; de nous sentir pardonnés par le Créateur que nous avons offensé, et de nous sentir vraiment proches du Créateur; nous sentir protégés sous l’ombre du Tout-puissant (Joël 2:24-25).

Bref, le réveil nous rassure que le véritable peuple de Dieu ne doit jamais plus être dans la confusion (préparation de l’épouse) (Joël 2:26).

Pour rappel, quand Dieu avait obligé nos frères blancs de l’Europe à venir se repentir au Congo-Kinshasa, au milieu de cette profonde forêt africaine, cela nous avait beaucoup étonnés, surtout moi personnellement; je me demandais comment Dieu Créateur les avait bien conduits vers ce peuple de prédilection ?! Dieu leur avait-il révélé la présence de ce petit enfant qu’est le Christ au cœur de l’Afrique, au Congo-Kinshasa ?!

Chers frères, mes chers compatriotes, mes chers contemporains, ce groupe de frères et sœurs venus de l’Europe a amèrement pleuré, mais malheureusement mes compatriotes congolais n’avaient pas très bien compris la raison d’être de cet événement. Ils étaient troublés comme l’on voit quelqu’un dans l’état d’ébriété; retenus dans une sorte de torpeur, un sommeil qui saisit l’homme et parfois l’oblige à somnoler pendant la journée ou carrément le faire tomber dans un profond sommeil. Vous savez, chers frères et soeurs, pardonnez-moi de vous rappeler certains détails de notre vie : l’homme blanc, il est plus sérieux quand il entreprend de s’engager dans un projet. Il y attache beaucoup d’importance pour réussir, contrairement aux habitudes de nos compatriotes.

Lorsque ce groupe d’Europe, composé d’hommes et de femmes, vint à Kinshasa pour se repentir, je ne saurai pas citer tous les mots, pardonnez-moi pour cela, je vous en donne le fond, dans leur confession ils s’articulèrent en disant : “Chers frères et soeurs, nous sommes venus vous demander pardon du fait de vous avoir prêché un Évangile tronqué. Dieu nous a fait sentir qu’il fallait nécessairement venir vous demander pardon parce que ce n’était pas la vérité…” Permettez chers frères et sœurs, vous tous mes contemporains, cette confession faite par ce groupe européen à Kinshasa, dans mon pays, ils ne l’avaient pas faite debout mais à genoux. Ils étaient tous en pleurs… Imaginez-vous, n’est-il pas normal que moi Mukungubila je puisse m’interroger, en me demandant comment est-ce que ces frères et sœurs de l’Europe ont pu cibler seulement ce pays de prédilection, dont la carte géographique a été dessinée par Dieu Créateur à Capernaüm comme signe ou jalon pouvant aider les habitants de toute la Terre (Esaïe 18 : 1-3) ?

Il est important de souligner ici que ce groupe européen était composé de différents frères et sœurs appartenant aux différents pays de l’Europe. Au lieu d’être touchés par ce spectacle de repentir et de supplications de nos frères venus d’Europe, mes compatriotes congolais, les chefs et responsables religieux présents, ne s’étaient pas sentis mal ni même concernés. Malheureusement, nous avions remarqué en eux : triomphalisme ! J’en avais été très choqué, en disant à mes frères qui communient avec moi dans le Seigneur : “mes chers frères, avez-vous remarqué l’attitude de nos frères appartenant aux différentes confessions religieuses ? Au lieu de pleurer avec les autres, pour eux ils ont trouvé là l’occasion de sourire au lieu d’avoir de la peine. Toutes ces églises ont été formées par ce groupe européen. Personne ne pourra se prévaloir de ne pas avoir été formé par ce groupe. Alors c’était pour eux l’occasion de se rendre à l’évidence de leur apostasie ! Toutes ces églises, sans exception aucune, ont été formées à l’européenne. Voyons voir s’ils vont réellement se remettre en question !”

Hélas, toutes ces églises ont pu continuer sans autre ! C’est-à-dire, il leur avait manqué le jugement spirituel de se condamner comme étant les églises de mensonge. Les quelques-uns d’entre eux qu’on avait pu aborder répondirent : “si nous cessons de nous réunir, comment on va vivre !”

De manière éhontée, à l’arrivée de ce groupe européen, ces églises se précipitèrent pour aller les accueillir sans m’alerter. Je n’apprendrai leur arrivée qu’avec un retard de plusieurs heures. En principe, comme ils venaient se repentir devant Dieu et confesser leur faute d’avoir trompé les Africains par un faux Évangile, mes compatriotes congolais avaient le devoir d’aller vers le Prophète Mukungubila car c’est l’unique serviteur de Dieu, le Prophète, qui pendant plusieurs décennies n’a jamais cessé de leur faire comprendre que l’Evangile que vous êtes en train de prêcher est faux. Je dis et je le répète, en principe ils devaient m’amener ce groupe et ensemble nous allions faire cette cérémonie. Comprenez mes chers frères la façon dont les églises, que ce soit au Congo ou partout ailleurs, sont en train d’offenser le Dieu Créateur.

Il a fallu attendre l’avènement de ce fléau mondial, le fléau par lequel Dieu vient de frapper le monde. Je rappelle ici la vision de notre frère David Wilkerson, l’Américain, à qui Dieu avait montré cette grande tempête Mukungubila; tempête à partir de laquelle nous avons été obligés, le Pape François et moi, d’intervenir pour donner le message au monde entier. Vous vous souvenez que c’est en des termes clairs que le Pape François a fait des déclarations que je cite brièvement : “nous avons failli en tant que responsables et intendants de cette Terre, je répète, nous avons failli en tant que responsables et intendants à notre responsabilité. Au lieu de bien gérer cette Terre, nous l’avons pillé etc. Voilà la raison pour laquelle certains mouvements se sont levés dont Coronavirus…” Et moi en tant que bouche autorisée de l’Eternel, j’ai trouvé là le moyen d’éclairer le monde entier, toute la planète, leur indiquant le lieu de refuge, en leur expliquant que seul Christ, ce Christ noir parmi les païens que Dieu vient de susciter au Congo (il faut se référer aux prêtres catholiques du Vatican), est le seul remède et l’unique vaccin car Corona n’est pas réellement une infection ordinaire. Corona, c’est la couronne que Dieu envoie en pourparlers avec les humains parce qu’il est en courroux. Dieu Créateur est très en colère, de voir la façon dont les humains, les peuples, ont coalisé pour piller la terre mère qu’est le Congo. Les gens de la Terre ne veulent pas permettre aux Congolais d’avoir leur souveraineté. C’est en connaissance des choses que j’ai imploré la grâce d’être écouté, d’être entendu, par tous les décideurs en leur demandant d’aider ce peuple congolais à sortir de l’occupation rwandaise. La loi au niveau international oblige chaque peuple à respecter la loi, celle de ne pas piétiner la souveraineté d’un pays. Malheureusement, tous veulent fermer les yeux et les oreilles pour ne pas aider le peuple congolais. Or, nous sommes arrivés au temps où l’Eternel Dieu décide de prendre les rênes du pays. N’oubliez pas la prière enseignée par le Seigneur Jésus : “Notre Père qui es aux cieux…” À cause de cette méchanceté de certains dirigeants de différents pays qui n’ont aucune pitié en ce qui concerne les Congolais et qui ne pensent qu’à semer du désordre au Congo, Dieu vient de frapper toute la planète par cette plaie que vous appelez Coronavirus. 

Selon les prophéties données par certains visionnaires dont David Wilkerson, c’est par cette plaie Coronavirus qu’enfin les faux pasteurs et les faux serviteurs, les faux prophètes ont accepté de fermer leurs églises obligatoirement. Or, le problème n’est pas là. Dieu demande aux nations, à tous les décideurs, d’aider le peuple congolais à s’organiser en toute dignité comme peuple souverain. Le Christ étant déjà là, et c’est du milieu de ce peuple que Dieu l’a suscité, c’est lui qui doit instruire le peuple congolais, et à partir de ce peuple, toutes les nations. Au moment où s’était amené le groupe européen, le peuple congolais aurait dû se saisir de cette occasion pour se repentir et approcher l’homme de Dieu pour les instruire. Cela n’avait malheureusement pas été pris au sérieux.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet : le réveil.

L’Eternel Dieu me parla en disant que le comportement du monde ne lui avait pas plu : “j’amène un vent impétueux, une tempête terrible portant ton nom et qui va causer des dégâts terribles sur Terre”. Vous êtes tous témoins mes chers contemporains. Moi seul, en tant que sentinelle, je me suis précipité à recommander au monde entier : “si vous voyez des membres de votre famille touchés par Corona, priez le Dieu de Mukungubila. En citant seulement ce nom, Corona peut disparaître”. Bien sûr que l’Eternel Dieu ne se limite pas à ce qu’on prie en citant le nom de Mukungubila. Il s’attend à ce qu’on croit réellement en ce Dieu de Mukungubila pour se faire baptiser. C’est la raison pour laquelle nous revenons au réveil. Quel est ce réveil qui vient de nous arriver ? Il est vrai que nous sommes dans la peine et le monde entier est en deuil car on est frappé de cette plaie. J’ai déjà expliqué de quelle manière s’en sortir. Avant de terminer, j’aimerais vous faire comprendre ce qu’est le réveil que nous venons de vivre. Donc nos frères au moment où le Seigneur Jésus va prier avec eux et leur annoncer ses souffrances, puis il a été crucifié, le troisième jour il est ressuscité mais il n’a pas manqué de leur demander d’attendre sans s’éloigner de Jérusalem car il fallait qu’ils soient revêtus de la puissance d’en-haut. C’est ainsi que le jour de la Pentecôte, ils vont entendre un vent impétueux venant du ciel. C’est un bruit qui va se répandre sur eux en montrant les signes des flammes de feu. Ce qui est remarquable c’est que tout un chacun se mit à parler dans des langues différentes. Et comme cela avait coïncidé avec la venue de plusieurs visiteurs à Jérusalem, chacun de ces visiteurs les avait entendus parler dans sa langue et cela les avait fort étonnés. C’est ainsi que l’apôtre Pierre s’était levé pour dire : “on entend les autres nous traiter d’ivre mais nous ne sommes qu’à la troisième heure, ce qui arrive avait été annoncé par le Prophète Joël, il avait annoncé le réveil, un signal du ciel.” C’est ainsi que Joël avait été alerté par l’esprit disant voilà ce que je ferai dans les derniers jours.

Ce vent qui était tombé sur eux a explosé et produit l’expression dans leur bouche. Ce vent impétueux qui m’avait été annoncé par Dieu est celui qui a secoué le monde entier. Certes, il a causé le deuil partout et nous a secoués mais plutôt que de se lamenter, il faut prendre les mesures qui vont apaiser la colère de notre Dieu. Je révèle ce que Dieu m’a dit : il voudrait prendre les rênes et diriger le monde entier à partir de ce Congo pour nous instruire et nous amener la paix. Si nous obtempérons à ses ordres, c’est le bonheur qui va nous arriver. Il n’y aura plus de difficultés ni de pleurs. C’est à ce moment que l’Eternel Dieu va nous faire comprendre le bien-être de l’homme car il est en train de préparer la fin du monde. Dieu n’aime pas voir les humains avec les saletés par lesquels ils se sont entachés pendant des siècles. Dieu ne veut pas le mal, les péchés et les saletés auxquelles on s’est habitué. Dieu veut qu’on y mette fin. C’est par son enseignement que l’on saura comment y mettre fin. Pour cela, il faut accepter d’aider le Congo car c’est là où se trouve le Christ. C’est à partir de ce Congo, où se trouve le Christ, que le monde entier va être enseigné. L’objectif de Dieu Créateur est de nous nettoyer de nos péchés. Dieu avait choisi le peuple d’Israël mais ce peuple l’a rejeté. Ils m’ont amené jusqu’au sacrifice suprême, ainsi ils ont perdu la grâce et Dieu s’est tourné vers une autre nation, celle dont la carte a été dessinée à Capernaüm, c’est le Congo.

Dieu est le maître suprême, il n’y aura personne pour contredire cela. C’est la raison pour laquelle, les sol et sous-sol du Congo regorgent de richesses que les autres nations convoitent. Or Dieu les a préparées pour permettre au peuple congolais d’avoir les moyens financiers pour aller enseigner le monde entier, répandre l’Evangile. Pris de cupidité, les méchants ont voulu tuer le peuple congolais et l’empêcher de se développer. C’est cela qui a déclenché la colère de Dieu qui l’a fait larguer cette plaie. Au lieu de vouloir l’écraser, il faut aider le peuple congolais à sortir de l’invasion rwandaise et freiner l’élan de tous les voisins qui voudraient faire comme le Rwanda. Si les décideurs comprennent mon message, qu’ils fassent tout pour mettre de l’ordre au Congo et non semer le désordre. Le seul moyen est d’accepter le plan de Dieu qui voudrait régner par son Fils. Si les décideurs travaillent dans ce sens, vous verrez que le calme reviendra rapidement et même de manière prodigieuse. Tant qu’on refusera que Dieu règne au Congo, ça ne sera pas une bonne chose pour toute la planète.

Quand le vent est tombé, chacun s’était exprimé selon ce qu’il lui était donné par l’esprit. De même, Dieu vient de faire tomber Corona, qui est l’expression latine pour Couronne, afin de faire comprendre qu’il faut le laisser régner à partir du Congo, la terre mère, la terre bénie, la terre sainte. Si le monde accepte que Dieu règne au Congo alors Dieu mettra fin à la frappe.

Le Prophète Joël avait fait comprendre que le peuple avait chuté ainsi Dieu l’avait puni. Dès que le peuple se repent, le Seigneur Dieu pardonne. A partir de là, il faut une entente entre Dieu et les hommes. La seule façon de montrer qu’il a pardonné est de cette manière (Jöel 2 : 18-19). L’Eternel Dieu montre qu’il est ému, il revient sur sa colère en disant qu’il va leur accorder le temps manqué pendant sa colère. Cela ne peut s’annoncer que par le réveil. Quand la pendule sonne agréablement c’est pour annoncer ce réveil. Ainsi c’est par le réveil que Dieu annonce toujours cette bonne relation à venir. Comme Dieu avait annoncé ce réveil après que Jésus a souffert, ressuscité et monté au ciel, l’apôtre Pierre s’était levé pour rappeler la prophétie donnée par le Prophète Joël. C’est exactement ce qui vient d’arriver.

C’est ainsi que le réveil c’est Dieu qui vient d’annoncer le temps, le temps où il aimerait rétablir la bonne relation avec le peuple. Pendant ce temps, nous respirerons la vie, sentirons la protection du Créateur. Cela vient toujours avec un vent impétueux. C’est ainsi que pendant la Pentecôte, ils avaient vu comme signe sur leur tête, des flammes comme des langues de feu et ils se mirent à extérioriser les hauts faits de l’Eternel Dieu par des miracles et prodiges parce que c’était la pendule qui venait de sonner. Les miracles avaient été opérés pour montrer que Dieu soutenait son peuple. Comment venons-nous de vivre ce réveil ? David Wilkerson avait dit qu’il avait vu l’homme noir qui portait la bible pour parcourir le monde. D’abord nous avons encaissé le vent, maintenant il a donné à son serviteur d’expliquer les raisons de ce vent. Cela est pour préparer la fin du monde, préparer l’épouse. Dieu veut nous faire comprendre que c’est lui qui donnait le pouvoir mais aujourd’hui c’est très délicat de remettre le pouvoir à qui que ce soit raison pour laquelle il a son oint, son Fils pour le mettre à la tête de ce pays, ses terres congolaises. Cela est pour préparer le peuple de Dieu, les Congolais qui doivent aller répandre l’Evangile dans le monde entier. Si vous mettez quelqu’un à la tête du Congo qui ne sait pas expliquer ces mystères, c’est essayer de faire échouer le plan de Dieu. Dieu a ses enfants partout dans le monde entier. Si nous acceptons, nous allons connaître la paix.

Ce réveil, comme expliqué au début, vient nettoyer toute la confusion dans nos têtes. Dieu veut qu’on se rapproche de lui pour avoir l’absolu dans nos têtes, c’est-à-dire la vérité. Raison pour laquelle il s’est adressé à nous dans Zacharie 10. Il a demandé que l’on prie pour qu’il nous envoie la pluie. Cette demande donnée en prophétie par Zacharie fait comprendre au monde qu’on s’était éloigné de Dieu c’est pourquoi il faut prier que Dieu accepte d’envoyer la pluie du printemps (Zacharie 10 : 1). Pour prier, il faut entrer dans les supplications pour demander le pardon car Dieu ne peut pas nous exaucer tant que nous nous souillons dans nos saletés. Il faut d’abord implorer sa grâce et qu’il nous lave par le sang de son Fils, le Christ, pour ensuite qu’il nous envoie la pluie.

Cette pluie dont il est question, c’est ça le réveil dont ont parlé différents visionnaires parmi lesquels Kimbangu, David Wilkerson, Branham. Bien que chacun d’eux ait rapporté selon sa faculté à acquiescer le message. 

Vous qui appartenez aux différents pays sur la planète, Dieu pourrait mettre fin à cela si vous comprenez les raisons qui l’ont poussé à nous frapper. La vraie chorale c’est ça le chœur. La chanson de la chorale, c’est la vérité qui doit être chantée. Elle ne peut être chantée qu’en deux temps. Les deux chœurs se décrivent en Cantiques 7:1. Nous y voyons les deux chœurs dans l’ambiance de la danse. Il n’y a que deux chœurs, deux chorales. Le premier était Israël. Le deuxième est celui dont la carte a été dessinée à Capernaüm, c’est le Congo. Les deux chœurs sont décrits par Néhémie 12 : 31. A la tête de chaque chœur se retrouve leur chef, le Christ. C’est effectivement ce Christ qui est le Roi qui a dirigé le premier chœur et le Roi qui est en train de diriger le dernier chœur dont le travail n’est pas encore terminé (Zacharie 9 : 9). La prophétie stigmatisée par Jésus de Nazareth en Matthieu en 21 : 1 – 9.

La première rencontre c’était avec le Seigneur lors de la Pentecôte. La deuxième rencontre a été sanctionnée par la grande tempête qui nous a secoué à cause de la colère de Dieu. Le chef de l’église ne peut être que le Christ. Il y a le Messie pour Israël et celui que Dieu a envoyé pour les païens. Les deux Messies sont les deux agneaux dont parle Exode, celui du matin et celui du soir. Les deux Messies sont les deux témoins, Moïse et Elie. Or Moïse est le type de Jésus. Elie est le type de l’homme qui doit apparaître aujourd’hui. Il amène les gens hors du temple, il les amène à l’autel qu’il dresse pour adorer Dieu. Rappelez-vous, il n’y avait que deux lieux pour se rencontrer avec l’Eternel: Jérusalem et Sion. Sion tombe exactement au lieu à partir duquel Elie forme le groupe de ceux qui doivent adorer en esprit et en vérité.

Le réveil est toujours accompagné du miracle de la guérison. Tous les maux que nous avons, Dieu peut les guérir en se rappelant que Dieu a envoyé son Fils Mukungubila.

L’automne, c’est la pluie en rapport avec le ministère de Jésus à la Pentecôte. Tandis que le Printemps, c’est la pluie en rapport avec Mukungubila pour la restauration, c’est ça le dernier réveil. Nous sommes en plein dans ce réveil. C’est comme les deux temps utilisés par Dieu. Il a d’abord utilisé son premier serviteur Moïse. Après avoir œuvré avec Moïse, il a terminé par Josué. C’est par Mukungubila que l’Eternel termine l’œuvre. Il n’y aura personne pour l’écraser en ce qui concerne les choses de Dieu. Aujourd’hui, Dieu a demandé à tous de se voiler, hommes comme femmes, c’est-à-dire obéir à la parole de Dieu et se ceindre de Mukungubila comme ceinture. C’est le seul moyen d’échapper à la colère de la tempête dans laquelle est plongé le monde entier. 

Il est temps pour nous d’être comme la génération de ceux que Josué avait circoncis. Nous nous devons d’accepter ce Dieu que prêche le Prophète Mukungubila aujourd’hui. Le Dieu prêché par Mukungubila, c’est le même Dieu prêché par le Seigneur Jésus. Cela nous donnera la joie d’être protégé par le Créateur pendant tout le reste des jours avant l’enlèvement. Il faut nécessairement croire.

Si nous rétablissons notre relation avec Dieu en croyant en lui et en nous faisant baptiser, cette plaie n’aura plus d’effet sur nous comme lorsque Dieu avait demandé à Israël de mettre le sang sur la porte. Dès que l’on se fait baptiser, l’ange de destruction va éviter la destruction de la maison où l’on se trouve en tant qu’enfant du Dieu Créateur.

En conclusion, de la bouche de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, Coronavirus est considéré comme étant un ennemi invisible différent de tous les autres virus ayant causé des pandémies, des épidémies ou des endémies. Et en le qualifiant comme ennemi invisible, on doit alors le reconnaître comme esprit et pas comme un simple virus qui contamine; et si nous le reconnaissons comme esprit puisqu’il agit, il s’exprime, l’homme se révèle être impuissant devant Corona pour entrer n’importe où (que ce soit dans le bunker, sous-marin, etc.), il entre partout, très intelligent pour déjouer toute manœuvre de l’homme en le terrorisant. Il entend et il voit. Et c’est avec raison que les responsables de tous les Etats dans le monde entier se sont vus dans l’obligation de décréter les couvre-feux nuit.

Une fois de plus, au nom du Tout-puissant qui s’est révélé à partir de ce Congo, la terre mère en souffrance, nous sommes disposés à vous envoyer nos évangélistes pour vous orienter dans la prière et autres commandements du Seigneur (Jacques 5 : 7-8).

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel

----------------------_-------------------

ABONNEZ-VOUS À NOTRE CHAÎNE YOUTUBE :👇👇👇👇👇👇

https://youtube.com/channel/UCXG5haXc8npeZvg5F5xoaEA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Image

Réveil Congo est un projet éditorial d'Anticipation ayant l'ambition de participer à l'éveil des consciences et au changement des mentalités en République Démocratique du Congo.