RDC : «Lorsque la maladie va apparaître dans plusieurs provinces, ça va être un très grand problème », Dr Muyembe

Dr Muyembe

Craignant une situation complexe dans la prise en charge des malades infectés par le coronavirus, le coordonnateur de l'équipe de riposte contre la Covid-19 en RDC, Docteur Jean-Jacques Muyembe Tanfum plaide pour la préparation des provinces non touchées ainsi que leur équipement en matériels adéquats.

"Lorsque la maladie va apparaître dans plusieurs provinces, ça va être un très grand problème, il faut maintenant préparer ces provinces à avoir les respirateurs, de l'oxygène, il faut encore les encadrer. Je pense donc l'aide des chercheurs et des épidémiologistes européens est nécessaire. Nous pouvons avoir de pénurie en équipement des protections et en médicament comme nous utilisons maintenant la chloroquine non seulement pour les médicaments plus ou moins spécifiques comme la chloroquine mais également les médicaments pour traiter les comorbidités (le diabète, l'hypertension etc). Ces comorbidités ne sont pas prises en charge par nos stratégies mais il faut absolument qu'on incorpore ça dans les stratégies. Je pense si on s'y prend à temps, on forme les provinces dès maintenant sur la prise en charge, nous pouvons garder un taux de mortalité relativement bas par rapport à ce que nous voyons ailleurs", a-t-il livré lors l’entretien avec la délégation de l’Union Européenne.
Jean-Jacques Muyembe craint également que la pandémie de Coronavirus ne devienne une endémie en RDC tout comme en Afrique : « Notre épidémie est venue en retard par rapport à l'Europe, donc nous devons encore attendre un ou deux mois pour avoir vraiment une idée de ce qui se passe. C'est long mais je pense aussi en retour que la défervescence sera également lente et je crains que la maladie ne devienne endémique parce que nous ne serons pas en mesure de tout contrôler. Il y a beaucoup de crainte que la maladie se transforme en une endémie en RDC en particulier et en Afrique en général ».


Il convient de rappeler que, depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 4.106, dont 4.105 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 88 décès (87 cas confirmés et 1 cas probable) et 537 personnes guéries ;
• 360 cas suspects détectés après investigations ;
• 90 nouveaux cas confirmés à Kinshasa ;
• Aucune nouvelle personne n’est sortie guérie ;
• 3 nouveau décès des cas confirmés ;
• 2789 patients en bonne évolution.

Les 11 provinces touchées :

• Kinshasa : 3.715 cas ;
• Kongo Central : 212 cas ;
• Sud-Kivu : 84 cas ;
• Nord-Kivu : 53 cas ;
• Haut-Katanga : 33 cas ;
• Ituri : 2 cas ;
• Kwilu : 2 cas ;
• Kwango : 1 cas ;
• Haut-Lomami : 1 cas ;
• Tshopo : 1 cas ;
• Equateur : 1 cas.

Les 10 zones de santé les plus touchées de Kinshasa jusqu’au 05 juin 2020

Zones de santé Nombre des cas
LIMETE 410
KOKOLO 374
GOMBE 324
BINZA OZONE 301
LEMBA 241
BINZA METEO 221
KASAVUBU 135
LINGWALA 95
KITAMBO 90
MONT-NGAFULA 1 79

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir