Santé sexuelle et reproductive : En 2021, l'UNFPA compte apporter une aide essentielle à 54 millions de femmes, de filles et de jeunes dans 68 pays!

De jeunes femmes devant un centre de santé pour adolescents à Kamenge, Bujumbura. © UNFPA / Chiara Frisone

L'Agence des Nations unies pour la santé sexuelle et reproductive (UNFPA) a lancé lundi son plus grand appel humanitaire. En 2021, l'UNFPA vise à apporter une aide essentielle à 54 millions de femmes, de filles et de jeunes dans 68 pays, notamment des soins et des services de santé sexuelle et reproductive pour prévenir la violence sexiste et soutenir les survivants.

L'appel lancé par l'UNFPA s'élève à 818 millions de dollars. Alors que la pandémie de Covid-19 continue de mettre à rude épreuve les systèmes de santé mondiaux, l'impact disproportionné ressenti par les femmes et les filles dans les crises humanitaires est de plus en plus évident. Les services de santé sexuelle et génésique qui peuvent sauver des vies sont interrompus, la violence sexiste monte en flèche et le besoin de soutien psychosocial s'accroît.

« Les droits et les besoins des femmes et des adolescentes dans les situations d'urgence sont souvent négligés, et la Covid-19 a aggravé la situation, avec une augmentation de la violence des partenaires intimes, de la violence sexuelle et du mariage des enfants », a déclaré le Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive de l'UNFPA.

« Qu'elle vive dans une maison ou une tente dans un camp de réfugiés, chaque femme et chaque fille a droit à la paix dans son foyer. Qu'elle soit dans une zone de guerre, déplacée ou touchée par une catastrophe naturelle, elle a droit à la santé et au bien-être, et à vivre dans la dignité », a-t-elle ajouté.

Pour l'UNFPA, le financement peut faire la différence entre la vie et la mort en cas de crise. De plus, les investissements dans les femmes et les jeunes filles et dans leur leadership améliorent les perspectives de paix, de prospérité et de développement durables, souligne-t-it.

Qu'elle vive dans une maison ou une tente dans un camp de réfugiés, chaque femme et chaque fille a droit à la paix dans son foyer - Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive d'UNFPA

Avec cet appel humanitaire, l'UNFPA souligne la nécessité d'adapter et d'intégrer les services de santé sexuelle et reproductive, de lutte contre la violence liée au sexe, de santé mentale et de soutien psychosocial lors de la Covid-19. L'agence onusienne appelle également à investir davantage dans les organisations locales dirigées par des femmes ainsi que dans les organisations de jeunes qui travaillent en première ligne pour répondre aux besoins et apporter des changements. En outre, l'appel souligne comment l'aide humanitaire, le développement durable et la consolidation de la paix sont des voies essentielles pour le rétablissement après la pandémie.

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir