RDC : l’UNESCO réaffirme sa détermination d’accompagner le programme de la gratuité de l’enseignement

RDC : l’UNESCO réaffirme sa détermination d’accompagner le programme de la gratuité de l’enseignement

La directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, réaffirme la ferme détermination de cette organisation onusienne d'accompagner le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, dans sa réforme importante de la gratuité à l'éducation de base. Elle a fait cette déclaration, jeudi 15 octobre, lors de l’audience que lui a accordée le Président de la République, Félix Tshisekedi, à la cité de l'Union africaine.

La presse présidentielle rapporte que pour Mme Audrey Azoulay, cette réforme conduit à un plus grand taux de scolarisation, de même qu'elle donne l'occasion aux parents d'envoyer leurs enfants à l'école sans dépenses financières, suscitant ainsi des moyens des investissements renouvelés pour la formation des enseignants.

Étant donné que l'éducation est un droit, a poursuivi Mme Audrey, elle constitue une clé et un moyen à long terme pour le développement d'un pays.

Il n'y a pas de développement et de paix sans l'éducation. C'est donc une réforme qui est précieuse et elle est la bienvenue, a-t-elle conclu.

La visite de la patronne de l’UNESCO coïncide avec la rentrée des classes, en cette période de la pandémie du Coronavirus, ayant occasionné la fermeture des écoles partout dans le monde, privant des milliers d'élèves des enseignants, marque la volonté de l'UNESCO et tous les autres systèmes des Nations Unies à investir dans ce système.

C'est la première fois que la Directrice de l'UNESCO vient en République démocratique du Congo et cela sur invitation de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Mme Audrey Azoulay, était accompagnée du ministre et vice-ministre à l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga et Didier Budimbu.

Avec la presse présidentielle.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir