Journée internationale des familles: l'ONU souligne la nécessité de protéger les familles pendant les crises

journée internationale des familles

En moyenne, les familles deviennent plus petites et le nombre de ménages avec un seul parent continue de croître. Pour les Nations Unies, la pandémie de la Covid-19 offre l'occasion de repenser la manière dont les sociétés soutiennent les plus vulnérables.

Le vendredi 15 mai a marqué la Journée internationale des familles. Cette année, les Nations Unies déclarent que cette date « intervient au cours de l'une des crises sanitaires et sociales les plus difficiles au monde ».

Selon l'Organisation, la pandémie de Covid-19 souligne l'importance d'investir dans des politiques sociales qui protègent les personnes et les familles les plus vulnérables.

Pour les Nations Unies, « ce sont les familles qui font les frais de la crise, en protégeant leurs membres, en s'occupant des enfants qui ne sont pas scolarisés et, en même temps, en poursuivant leurs responsabilités professionnelles ».

La pression et l'incertitude économiques accrues augmentent généralement la violence envers les femmes et les enfants. C'est pourquoi l'ONU déclare que « le soutien aux familles vulnérables, y compris celles qui ont perdu leurs revenus, qui ont des enfants en bas âge, les personnes âgées et les personnes handicapées, est plus nécessaire que jamais ».

Orel Bikandem

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir