Résumé du concept de phénoménologie, pour le philosophe allemand Heidegger.

Résumé du concept de phénoménologie, pour le philosophe allemand Heidegger.

Un jeune ami mien, doctorant en philosophie, et qui me tient en haute estime m'a demandé de faire un bref résumé du concept de phénoménologie, pour le philosophe allemand Heidegger.

A vrai dire Heidegger et son maître Husserl n'entendaient pas ce mot de la même façon. Husserl considérait la phénoménologie comme une science dans "le retour aux choses elles-mêmes". Ce n'était pas le cas chez Heidegger, qui y voyait un concept méthodologique, jamais considéré comme de la connaissance ou le contenu, quidditatif (Qui se rapporte à l'essence d'une chose), de celle-ci.

 

Image

 

Martin Heidegger, né le 26 septembre 1889 à Meßkirch et mort le 26 mai 1976 à Fribourg-en-Brisgau, est un philosophe allemand. D'abord étudiant auprès d'Edmund Husserl et immergé dans le projet phénoménologique de son maître, son intérêt se porte rapidement sur la question du sens de l'être.

Le mot phénoménologie, comme l'indique sa structure grecque, nomme la science des phénomènes, leur lecture. Mais qu'il faut d'abord arracher au réalisme empirique naïf, logé exclusivement dans les sens. Le phénomène ne concerne pas seulement la chose ou un objet dédié aux sens. Mais tout ce qui, de quelque manière, peut se manifester. En réduisant la manifestation à la considération sensible, on manque la signification du mot phénomène. Un animal, un sentiment, une œuvre d’art, ou une culture, et j’en passe, sont des phénomènes qui s'offrent à la connaissance. Partant des savoirs pratiques, du bon sens moyen, jusqu'aux connaissances métaphysiques, en passant par les sciences, selon leurs objets et leurs méthodes. Salutations, et amitiés, philosophiques cher ami, dès lors qu'en philosophie je suis à domicile et que je respire comme un air natal. Excellente journée!

 

Paul Zahiri

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir