Paul Zahiri sur les politiques africains : « Tout ce qui est léger et inconsistant sera emporté dans le tourbillon des poubelles… »

Paul Zahiri

Les pays  africains interpellés à déloger le fétichisme et tout virus assombris dans leurs mentalités qui les empêchent à décoller. La réalité de la Côte d’Ivoire concerne aussi bien autant de pays africains que la République Démocratique du Congo n’est pas épargnée.  A l’instar des héros africains  comme Nelson Mandela, Patrice Emery Lumumba, les politiques actuels et leurs populations ont  le devoir de rester « les servants de notre propre origine et non les esclaves des artifices étrangers. Même peu nombreux, il nous incombe de survivre, pour répandre le triage des meilleurs, et ceux qui seront d'un nouveau courage ».

Ci-dessous la Chronique du Professeur Paul Zahiri :

«Un regard, même synoptique, montre qu'il y a assurément des déchets au sein de nos mœurs de nègres, et un fétichisme au cœur de nos Etats tropicaux. La cécité ambiante prend cela, à l'évidence, pour du solide. Mais la ferme ténacité ne se mesure pas en des temps favorables aux mensonges. Dans la chance, le courage, la témérité et la lâcheté logent à la même enseigne. Mais quand le vent tourne défavorablement, que la tempête de la malchance souffle, la discrimination advient. Alors ce qui est vrai et authentique va garder sa tenue. Tout ce qui est léger et inconsistant sera emporté dans le tourbillon des poubelles de l'histoire. Il est vrai que le nombre de ceux qui connaissent la Côte d’Ivoire comme un bien suprême diminue et que celui-là des faux adeptes, de vagues idéaux, intéressés, qui viennent souvent du lointain, augmente. Mais nous avons le devoir de rester les servants de notre propre origine et non les esclaves des artifices étrangers. Même peu nombreux, il nous incombe de survivre, pour répandre le triage des meilleurs, et ceux qui seront d'un nouveau courage. C'est grâce à la force tranquille aimante de la patrie que ceux qui viennent après nous sauront résister aux forces gigantesques des armes. Dont use le calcul, subtil, des occidentaux, pour obérer notre insertion historique dans l’histoire universelle. C'est pour demain et un de ces jours! ».

Paul Zahiri

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir