Kinshasa : à la veille du 8 mars, les couturiers débordés par les travaux de confection de pagnes!

Pagne

À Kinshasa, la journée internationale de droits de la femme a pris une autre tournure dans les milieux des jeunes femmes lambdas. A la veille de cette journée fulgurante, le samedi 07 mars, Réveilcongo.net a

amèrement constaté et dénombré les débordements dans les maisons de coutures des quartiers Batende et Amba, respectivemnt dans la commune de Matete et Kisenso. Les couturiers communément appelés dans la Ville-province de Kinshasa « tailleurs », n’ont pas manqué de se chamailler avec quelques clients insolvables et impatients. 

Par exemple, Isabelle Bika, 26 ans, n'a pas passé nuit sous le toit paternel suite au caractère gigantesque du travail qu'elle devait faire. Cependant, malgré ce gros sacrifice consenti, elle n'a pas pu atteindre 80% de ses engagements, ce qui l'a contraint à bosser encore dur jusque très tard dans la soirée du vendredi.

Pour rappel, l’édition 2020 de la Journée internationale des femmes, qui sera célébrée le 8 mars, aura pour thème : Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes . Ce thème coïncide avec la nouvelle campagne plurigénérationnelle d’ONU Femmes, Génération Égalité , qui marque le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing.

Autant d'activités sont projetées à travers toute l’étendue du territoire national. Le grand rendez-vous à Kinshasa est pris ce dimanche 08 mars au stade des martyrs.

Place aux différentes structures sociétales de combattre le noir ancré dans les esprits des jeunes femmes vivant les coins et recoins reculés. «Que le fort soutienne le faible », dit-on.

Réveilcongo.net

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir