RDC-AN : Jeanine Mabunda a soufflé sur une nouvelle bougie

Jeanine Mabunda

La Présidente de l’Assemblée Nationale célèbre ce 10 avril son anniversaire de naissance. Jeanine Mabunda qui, du reste, a un parcours très élogieux et qui fait la Une des figures féminines en Afrique  est demeure une icône pour beaucoup de femmes. En ce jour inoubliable, elle n’a pas manqué de penser à ses géniteurs, Mr Gaspard Mabunda et Maman Léonie Dobo.

Parcours

Née le 10 avril 1964, à Kinshasa. Fille de Mr Gaspard MABUNDA et de Mme Léonie DOBO, Originaire de la localité de YAMISIKO, dans le Secteur de MOLUA, Territoire de BUMBA, Province de la MONGALA. Epouse de Mr Odon MUDIAYI MITEU. Détentrice d’une Licence en droit de l’Université Catholique de Louvain et d’une Licence en Sciences Commerciales de l’Institut Catholique des Hautes Etudes Commerciales (ICHEC) de Bruxelles. Elle est reconnue pour son pragmatisme et sa capacité à fédérer les différentes opinions dans le respect de la diversité.

Madame Jeanine MABUNDA LIOKO MUDIAYI a commencé sa carrière professionnelle en 1988 à la Citibank Congo où elle a œuvré durant 5 ans en tant gestionnaire de compte, chargée des relations avec les grands comptes et analyste crédit. De 1997 à 2000, elle est Conseillère du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC). En 2002, elle passe au Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), comme Administrateur-Délégué Général. Elle y introduit plusieurs changements pour son assainissement et parvient également à élargir l’accès du monde urbano-rural de l’arrière-pays à ce guichet de financement des petites et moyennes entreprises industrielles congolaises. C’est dans le cadre de son expérience au sein de cette banque de développement qu’elle est amenée à sillonner le Congo profond et à être confrontée sur terrain aux besoins de développement locaux des congolais ordinaires.

De 2007 à 2012, Madame Jeanine MABUNDA exercera au sein du Gouvernement de la République les fonctions de Ministre du Portefeuille. Députée Nationale élue en 2011 et réélue en 2018, elle est ensuite nommée en juillet 2014 Représentant Personnel du Chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants soldats. Dans le cadre de cette mission humanitaire, sa feuille de route consistait à lutter contre l’impunité en matière de viols et aider à libérer la parole des victimes face à ce fléau, tout en facilitant le dialogue entre les diverses parties prenantes institutionnelles publiques, les partenaires internationaux et le monde associatif ainsi que les victimes elles-mêmes. Elle est une femme de dialogue et d’écoute. Les résultats de ce travail ont été fort encourageants, faisant baisser le taux de violences sexuelles en RDC de 85% en 3 ans, et le pays a même reçu le prix BETTER WORLD AWARD à Monaco en mai 2016. Cette distinction a permis à Madame MABUNDA d’être répertoriée parmi les 50 femmes africaines influentes (Magazine Jeune Afrique). Militante du PPRD depuis 2003, et toujours disponible, cette Femme de conviction, a assumé depuis plus d’une année les fonctions de Présidente de la Ligue des Femmes du PPRD avant d’être désignée candidate à la Présidence de l’Assemblée Nationale par sa famille politique.

Une compétence au service de la nation

L’élection de la première présidente de la chambre basse élue a été saluée par les femmes congolaises de toute tendance. Un pas qui venait d’être franchi dans la participation politique de la femme qui était l’une des thématiques de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Aussi, l’une des promesses du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi lors de son discours d’investiture.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir