Confinement, Covid-19 : «Il y a toujours un après… », Luc Dumont

Confinement, Covid-19 : «Il y a toujours un après… », Luc Dumont

Depuis le début de ce confinement et de cette crise, j’essaie d’être très sensible à ce qui se passe tout en gardant la tête au-dessus des nuages afin d’essayer de voir plus loin.


J’ai pris un peu de temps pour étudier les catastrophes du passé et voici une des conclusions que j’en retire : « il y a toujours un après ».


Le danger des moments difficiles, c’est de croire que ça sera permanent. Tu peux, par exemple, être confiné et terrifié pendant un ouragan en Floride et 2 jours plus tard être assis sur la plage pour bronzer.
L’ouragan finit toujours par passer.


Lorsque Joseph était confiné dans sa prison, vendu comme esclave par ses frères, trahi, abandonné, faussement accusé de viol, il devait être difficile pour lui de croire qu’il y aurait un après. Pourtant, la vice-présidence de l’Égypte et le salut de sa famille qui souffrait d’une terrible famine faisaient partie de son « après ».


Lorsque Nelson Mandela s’est retrouvé enfermé dans la prison de Robben Island, l’après semblait improbable. Toutefois, le prix Nobel et la présidence du pays l’attendaient.


Ne laissons donc pas la situation présente nous faire croire qu’il n’y a pas d’avenir et que nous ne nous en sortirons pas. Je te suggère plutôt de joindre la mentalité de l’exponentialiste en temps de crise :

  1. Comment puis-je contribuer et aider ceux qui m’entourent ?
  2. Je vais profiter de ce confinement pour lire et me  former
  3. Je vais profiter de ce temps pour commencer un nouveau projet
  4. Je vais chercher l’opportunité au milieu du chaos 
  5. Jevais veiller sur mon attitude et mon comportement 
  6. Je vais profiter de ce temps pour me connecter ou reconnecter avec mon Dieu par la prière et la lecture de la Bible
  7. Je vais limiter le temps que je passe devant les infos et les médias et me nourrir d’informations positives, constructives et qui me poussent vers l’avant.

Il y aura un après c’est certain. La grande question : sortirais-je de ce confinement grandi ou anéanti ?

Luc Dumont

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir