«Si tu es idéaliste, tu posséderas l’avenir »

«Si tu es idéaliste, tu posséderas l’avenir »

«L’idéaliste regarde l’avenir, il poursuit un idéal, un ensemble de valeurs élevées dans les domaines du Vrai, du Bien et du Beau », écrit Maurice Plevoets dans son livre «Le Chrétien à l’heure du changement », paru aux éditions Filles de Saint Paul, in collection signes des temps.
L’idéaliste, homme ou femme, martèle le philosophe, se voue passionnément à la construction d’un monde meilleur, d’une société nouvelle, plus juste, plus fraternelle et plus heureuse.
L’idéaliste donne à la société le supplément de lumières, d’espérances et de force dont elle a besoin.
L’idéaliste vit dans sa propre vie les valeurs qu’il proclame. Il s’engage personnellement dans le combat pour la justice, la vérité, la liberté, la charité, et cela dans sa vie quotidienne.
L’idéaliste est après tout un commun de mortel, d’après à en croire l’écrivain.
«L’idéaliste n’est pas nécessairement parfait, mais il vise toujours le meilleur. Il ne justifie pas ses faiblesses. Il n’accepte pas la compromission. Il est généreux dans son engagement et persévérant dans sa générosité. Il souffre des injustices mais continue à être juste, il ne rend pas le mal pour le mal. Il est exigeant pour lui-même mais compréhensif et patient envers les autres. Il est tenace et fidèle, même sous le coup de la critique et des moqueries », révèle-t-il.
Pourtant, l’avenir appartient aux idéalistes et cela dans la mesure où, réalistes, ils concrétisent leur idéal dans le concret des situations difficiles.

Orel Bikandemb

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir