Italie : pour sauver son bébé, une sénégalaise saute du 3e étage

une jeune femme qui sautte de 3ème étage

Âgée de 34 ans, une sénégalaise s’est jetée récemment du 3e étage de son appartement, avec son bébé de 8 mois.

Nos confrères du journal Les Echos ont indiqué qu’elle voulait s’échapper d’un incendie causé par un ascenseur en bois. C’est dans la journée du vendredi que l’incendie s’est produit dans l’ascenceur d’un immeuble à Turin, en Italie. Les flammes ont atteint la porte de son appartement.

Sans issue, la senagalaise a sauté de son balcon avec sa fillette, tombant sur le trottoir. La chute était à une hauteur d’environ 12 mètres. La mère et la fille sont toutes les deux grièvement blessées. Alors que la mère a été admise en salle d’opération parce qu’elle souffre de traumatisme thoracique, de multiples fractures du bassin et aux membres inférieurs, le bébé quant à lui a eu un arrêt cardiaque et va subir une opération neurochirurgicale pour une grave lésion cérébrale.

La fillette qui initialement ne semblait pas avoir subi de graves conséquences après la chute, se débat entre la vie et la mort dans la salle d’opération de l’hôpital. Pour l’enfant de Regina Margherita, admise en salle d’urgence, elle a eu un arrêt cardiaque et a été relancée. Son pronostic vital est très engagé.

D’après les explications des pompiers, l’incendie a commencé à la cabine de l’ascenseur qui était presque entièrement fait en bois. Les flammes ont détruit l’ancien monte-charge, mais ont été éteintes en quelques minutes par les soldats du feu.

Les dégâts importants ont été causés par la fumée qui montait dans la cage d’escalier. Lorsque les pompiers sont arrivés au troisième étage, la porte d’entrée de l’appartement de la sénégalaise était ouverte, peut-être parce que la femme a tenté d’atteindre le palier sans succès.

“Je lui ai crié de ne pas sauter, mais elle ne m’a pas écouté – dit un voisin – Peut-être que si j’avais été encore sur le balcon, j’aurais pu l’attraper”.

L’époux de la sénégalaise, qui n’était pas chez lui, fait la navette entre les deux hôpitaux: “Je n’étais pas là, je ne sais pas ce qui s’est passé – répète-t-il sous le choc – je sais que je suis entre de bonnes mains”.

L’ascenseur est scellé et le bâtiment a été évacué. Mais après des heures d’interventions pour s’assurer de la sécurité du système électrique, la police municipale a demandé aux 15 familles de retourner dans leurs appartements respectifs. Pour le moment, les pompiers ne savent pas les causes réelles de l’incendie.

Afrikmag

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir