Kinshasa : encore des dégâts enregistrés après la pluie de la nuit du 30 avril dans la commune de Kisenso

Une érosion dans la commune de kisenso, sur l'avenue Congo-Fort

« Après la pluie vient le beau temps », cette expression est loin d’être vécue à Kinshasa, principalement dans la commune de Kisenso, une municipalité jetée à son propre sort après l’arrêt des travaux de réhabilitation des routes reliant Matete et l’Unikin. Depuis que les travaux ont été paralysés par « l’allocation des moyens susceptibles aux sociétés commises à ce projet », la situation du tronçon Matete-Kisenso, en passant par l’avenue Congo-Fort, s’est empirée à tel  point que chaque pluie, petite que soit-elle, laisse derrière elle de l’émoi, des érosions comme du jamais vues, une grande tristesse et l’on se demande si cette situation perdura jusqu’à quand.

A chaque fois qu’il pleut, il se pose toujours un grand problème de déplacement des populations de cette contrée à vaquer à leurs occupations. Sans succès, dans certains coins, les jeunes gens se mobilisent par leurs propres moyens  afin de trouver une solution.  

Le dernier cas en date dans la nuit du 29 avril, alors que madame la pluie s’est longuement abattue sur la Ville de Kinshasa, n’épargnant guère les habitants environnant  les quartiers Libération, Mbuku et 17 Mai. C’est le matin du jeudi 30 avril que le pire a été constaté de leurs propres yeux : une catastrophe routière sans précédent.

Approchés par l’un des journalistes de Réveilcongo.net, les ressortissants de cette commune lancent un cri d’alarme au gouvernement congolais afin de trouver une solution idoine.

 Gloire Luban             

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir