Premier dimanche de Carême : comment survivre à la tentation

Premier dimanche de Carême : comment  survivre à la tentation

LECTURE DU JOUR

Première lecture

Lecture du livre de la Genèse (Gn 9, 8-15)

Dieu dit à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous,
avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous :
les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre,
tout ce qui est sorti de l’arche.
Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge,
il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. »
Dieu dit encore :
« Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais :
je mets mon arc au milieu des nuages,
pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre.
Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages,
je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants : les eaux ne se changeront plus en déluge pour détruire tout être de chair. »

Deuxième lecture

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre
(1 P 3, 18-22)

Bien-aimés,
le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés,
une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit.

C’est en lui qu’il est parti proclamer son message
aux esprits qui étaient en captivité. Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau.
C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ, lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel, lui à qui sont soumis les anges,  ainsi que les Souverainetés et les Puissances.

ÉVANGILE DU JOUR

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
(Mc 1, 12-15)

Jésus venait d’être baptisé.  Aussitôt l’Esprit le pousse au désert et, dans le désert, il resta quarante jours,  tenté par Satan.

Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait :« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous  etc voyez à l’Évangile. »

PAROLES DU SAINT PÈRE

En ce premier dimanche de carême, l’Evangile rappelle les thèmes de la tentation, de la conversion et de la Bonne nouvelle. L’évangéliste Marc écrit: «L’Esprit le pousse au désert. Et il était dans le désert durant quarante jours, tenté par Satan» (Mc 1, 12-13). Jésus va au désert pour se préparer à sa mission dans le monde. Il n’a pas besoin de conversion, mais, en tant qu’homme, il doit passer par cette épreuve, tant pour lui-même, pour obéir à la volonté du Père, que pour nous, pour nous donner la grâce de vaincre les tentations. Cette préparation consiste à combattre l’esprit du mal, c’est-à-dire contre le diable. Pour nous aussi, le carême est un temps de «compétition» spirituelle, de lutte spirituelle: nous sommes appelés à affronter le Malin à travers la prière pour être capables, avec l’aide de Dieu, de le vaincre dans notre vie quotidienne. Nous le savons, le mal est malheureusement à l’œuvre dans notre existence et autour de nous, où se manifestent des violences, le refus de l’autre, des fermetures, des guerres, des injustices. Tout cela est l’œuvre du malin, du mal. Immédiatement après les tentations au désert, Jésus commence à prêcher l’Evangile, c’est-à-dire la Bonne nouvelle. Et cette Bonne nouvelle exige de l’homme conversion et foi. Dans notre vie, nous avons toujours besoin de conversion — tous les jours! —, et l’Eglise nous fait prier pour cela. En effet, nous ne sommes jamais assez orientés vers Dieu et nous devons constamment orienter notre esprit et notre cœur vers lui. (Angélus, 18 février 2018).

Vatican News

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir